Un capitaine français tué par un engin explosif en Afghanistan

Publié le par cortex-info.over-blog.com

Un capitaine français du troisième régiment du génie de Charleville-Mézières a été tué samedi matin en Afghanistan par le déclenchement d'un engin explosif improvisé, a annoncé le service de presse du Premier ministre. Lire la suite l'article

"La charge a explosé alors qu'un détachement de démineurs français et néerlandais intervenait au profit d'une unité de l'armée nationale afghane dans la province d'Ourouzgan", précise le communiqué du gouvernement.

Un soldat néerlandais et l'interprète afghan du détachement sont morts dans l'explosion tandis que l'officier français est décédé plus tard des suites de ses blessures.

Un communiqué de l'Elysée précisait que quatre soldats néerlandais ont été blessés dans cet incident.

Ce décès porte à 42 le nombre de membres de l'armée française tués en Afghanistan depuis le renversement du régime des taliban fin 2001.

La France a un contingent d'environ 3.500 militaires et gendarmes dans le pays.

Le président Nicolas Sarkozy réaffirme dans le communiqué la détermination de la France à oeuvrer "au retour de la stabilité, au rétablissement de la paix et au développement en Afghanistan".

Le Premier ministre François Fillon "présente ses plus sincères condoléances à la famille et aux proches de cet officier mort pour la France, en opération, et s'associe à leur douleur", ajoute le texte.

Le ministre de la Défense, Hervé Morin, a lui exprimé sa "peine et sa grande reconnaissance à l'égard de cet officier qui a donné sa vie dans l'accomplissement de sa mission".

Il a également renouvelé "toute sa confiance et son soutien aux forces militaires françaises actuellement engagées sur le théâtre afghan".

Clément Guillou et Pierre Sérisier

Commenter cet article