LE BOYCOTT DES PRODUITS SIONISTES EST OBLIGATOIRE EN ISLAM

Publié le par cortex-info.over-blog.com

31790_427314816003_676196003_5386803_5358542_n.jpg

BOYCOTTa4

VERSO1

BOYCOTT-1-.jpgBOYCOTT

Le début de l'année 1430 du calendrier musulman sera marqué par les évènements qui ont touché nos frères en Palestine, et à Gaza en particulier. D'une horreur inqualifiable, d'une injustice extrême, cette oppression commise par l'ennemi de l'Islam le plus acharné ne peut laisser aucun croyant indifférent.

 

Face à ce crime, il nous a semblé important de poster un sujet sur ce thème, désirant par cela défendre la cause de nos frères. Et même si ce ne sont que des mots, nous les considérons comme étant le minimum que l'on puisse faire pour eux.

 

Tout d'abord, voici une déclaration de Cheykh Ar_Rajihi concernant ces évènements :

 

الحمد لله وصلى الله وسلم وبارك على نبينا محمد وعلى آله وصحبه ومن والاه، أما بعد

 

 

Ce que nos frères musulmans de la bande de Gaza ont subi depuis 2 ans comme blocus économique est connu de tous.

 

Et voilà maintenant 2 jours que les nuages de la tromperie se sont dissipés et que le mal est apparu au grand jour, par l'invasion destructrice que subissent nos frères opprimés et affaiblis dans la bande de Gaza, commise par l'état juif avec la complicité et la connivence des états mécréants et de leurs collaborateurs.

 

Et après cela, est-il encore possible d'appeler à la paix avec ces agresseurs et ces spoliateurs ?!

 

Ceci est un énorme malheur au sujet duquel il n'est permis à aucun musulman de se taire, ni d'abandonner ces frères. Certes, les musulmans sont comme un seul corps : il est obligatoire pour chacun d'entre eux d'être heureux lorsque son frère est heureux, et de s'attrister lorsqu'il est triste. Et il est du devoir du musulman de venir en aide à son frère musulman et de le soutenir dans son épreuve.

 

Et à l'occasion de ce malheur, nous recommandons à nos frères musulmans de Gaza de s'armer de patience et de piété car Certes Allah est avec ceux qui le craignent et ceux qui sont bienfaisants (Les abeilles, verset 128).

 

Et celui qui a Allah avec lui, alors la manigance de l'ennemi ne lui nuira en rien : Mais si vous êtes endurants et que vous craignez (Allah) alors leur stratagème ne vous causera aucun mal (La famille d'Imran, verset 120).

 

Et parmi les fruits de l'endurance et de la crainte : la réelle confiance en Allah, s'en remettre à Lui pour toute chose, l'obtention de Son aide, et le fait de chercher refuge auprès d'Allah par les invocations, conformément à son ordre : Invoquez-Moi, et Je vous exaucerai (Le Pardonneur, verset 60), et prenant comme modèle le prophète, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, donc dîtes la même chose que lui : Ô Allah, celui qui a révélé le Coran, qui fait voguer les nuages, qui met en déroute les différents groupes ennemis, détruits-les et donne-nous la victoire contre eux.

 

Tout comme nous nous adressons à l'ensemble de nos frères musulmans en leur rappelant les devoirs de la fraternité musulmane. Allah a dit :Certes les croyants sont des frères (Les appartement, verset 10).

Et le prophète -que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui- a dit : Les musulmans, dans leur affection, leur compassion et leur amitié sont comme un seul corps : lorsque l'un des membres est souffrant, c'est tout le corps qui passe la nuit éveillé et qui ressent la fièvre.

 

Donc, parmi les droits qu'ils ont sur nous, le fait de leur apporter secours et de déployer tout ce qui est en notre pouvoir afin de mettre fin à l'injustice qu'ils subissent, notamment en implorant Allah par des invocations, ceci faisant parti des causes les plus importantes.

 

Et leur apporter du soutien se fait en les aidant matériellement et moralement, chacun selon ses moyens.

 

Donc les gouvernements doivent déployer le maximum en ce qui concerne l'obligation de leur venir en aide, car le prophète -que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui- a dit : Aide ton frère, qu'il soit injuste ou opprimé [dans la suite de cette parole prophétique, il est stipulé que l'aide apportée à son frère lorsqu'il est injuste consiste à l'empêcher de commettre son injustice, Ndt].

 

Et que les musulmans -les gouvernements comme les peuples- prennent garde contre le fait d'abandonner leurs frères, opprimés et faibles, car le prophète -que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui- a dit : il n'y a pas un homme qui abandonne un musulman dont les biens et l'honneur sont bafoués sans qu'Allah ne l'abandonne lui aussi là où il aurait aimé qu'on lui vienne en aide (...), rapporté par l'imam Ahmed et Abou Daoud.

 

Et il ne suffit pas de les soutenir en s'attristant et en condamnant, mais il faut impérativement des actes qui viennent prouver la sincérité de ce soutien, tel le fait que le gouvernement Egyptien doive ouvrir le passage à Rafah de manière permanente, car le fait de le laisser fermer dans ce genre de situations difficiles est considéré comme de l'abandon ainsi qu'une mise en application des objectifs de l'ennemi.

 

Nous demandons à Allah de mettre fin à l'épreuve et au malheur qui touche les gens de Gaza ainsi que tous les opprimés, et qu'Il descende une affliction sur le peuple criminel, tout comme nous Lui demandons d'améliorer la situation de l'ensemble des musulmans, car Il est le seul à

pouvoir accomplir cela.

 

و صلى الله و سلم و بارك على نبينا محمد و على آله و صحبه أجمعين

 

Fin de citation.

Pour lire la parole du Cheykh à partir de son site officiel :http://shrajhi.com/?Cat=3&SID=9861

 

 

Après avoir lu cet éclaircissement, nous constatons l'énorme différence entre la position des savants et le discours écoeurant de certains frères et soeurs, qui dans le meilleur des cas disent ne pas se sentir concernés, et dans le pire des cas sous-entendent que nos frères méritent ce qu'ils subissent puisqu'ils ne sont pas dans la voie correcte ! Quoi qu'il en soit, la question que se pose naturellement le musulman dont le coeur se déchire à la vue des atrocités infligées aux musulmans à travers le monde est : que puis-je faire pour aider mes frères ?

 

Le sujet dont on parle le plus en ce moment est le boycott, et l'on entend tout et n'importe quoi. Mais que disent réellement les savants ?

 

Voici donc une partie de ce que nous avons trouvé, ce qui changera très certainement du discours que vous avez l'habitude d'entendre et/ou de lire dans les forums.

 

La question suivante a été posée à Cheykh Al Albani, rahimahoullah :

Question : Etant donné la guerre nous opposant aux juifs, nous est-il permis d'acheter des produits chez eux et de travailler avec eux en Europe ?

 

Cheykh Al Albani : Acheter des produits aux juifs ??

 

Question : Oui, et aussi travailler avec eux en Europe.

 

Cheykh Al Albani : Nous ne faisons pas de distinctions entre les juifs et entre les chrétiens concernant les rapports à avoir avec eux dans ces pays-là.

 

En ce qui concerne les mécréants polythéistes ayant le statut de "dhimmi" (1) en terre d'Islam, alors il est connu que ceci est permis. Et ceci s'applique également à ceux ne vivant pas en terre d'Islam, ayant un accord de paix et ne nous combattant pas.

 

Cependant, il n'est pas permis d'avoir des relations et des échanges commerciaux avec ceux étant en guerre contre les musulmans, aussi bien ceux vivant en territoires occupés -tel les juifs en Palestine- que ceux vivant dans leurs pays. Aussi longtemps qu'ils seront en guerre contre nous, il ne sera pas permis d'avoir des relations commerciales avec eux, et ceci de manière absolue.

Fin de citation.

Pour écouter l'audio :http://www.zshare.net/audio/541664427bc53387/

(1) : juif, chrétien ou majouss (selon une divergence) vivant en terre d'Islam, payant l'impôt "al jizya". Pour plus de renseignements sur les règles relatives au "dhimmi", revenir aux différents ouvrages de jurisprudence islamique.

 

Voici une autre déclaration de Cheykh Al Albani -rahimahoullah- sur un sujet similaire, qui nous montre ce que devrait être le raisonnement du musulman qui éprouve de la fraternité et de la solidarité envers ces frères musulmans :

"J'ai déjà parlé de cela à des frères qui m'ont questionné, et qui ne cessent jusqu'à aujourd'hui d'interroger les gens au sujet de la viande en provenance de Bulgarie.

 

Et en réalité, je suis très étonné de certaines personnes. Cela fait de longues années que nous sommes éprouvés en ce qui concerne la viande provenant de Bulgarie. Et après tout ce temps, les gens n'ont toujours pas compris et sont là à se demander : Quel est le statut de la viande de Bulgarie ?! Ceci est vraiment étonnant.

 

Donc moi je dis que malgré que vous soyez hésitants et perplexes en vous demandant si la viande Bulgare est abattue selon le rite islamique ou pas, vous n'avez aucun doute sur le fait que ces gens-là égorgent nos frères musulmans d'origine Turc qui vivent là-bas depuis tant d'années, comme s'ils étaient des animaux !

 

Même si les Bulgares abattent réellement le bétail dont nous importons la viande d'une manière acceptée par la législation islamique, alors moi je dis qu'il ne nous est pas permis d'en faire l'importation, mais il nous est plutôt obligatoire de couper toutes relations avec eux, jusqu'à ce qu'ils cessent de faire couler le sang de nos frères.

 

Sobhanallah, la notion de fraternité que le prophète -que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui- a décrite comme étant à l'image d'un seul corps est morte : Les musulmans, dans leur affection, leur compassion et leur amitié sont comme un seul corps : lorsque l'un des membres est souffrant, c'est tout le corps qui passe la nuit éveillé et qui ressent la fièvre.

 

Les musulmans ne sont plus affectés par les souffrances de leurs frères et les liens fraternelles et religieux qui les rattachaient mutuellement sont rompus. C'est pour cela qu'ils ne se préoccupent que de savoir s'il est licite de manger la viande de Bulgarie !

 

Mon frère, tu sais que les bulgares égorgent nos frères là-bas. Et il n'y pas de différence entre un musulman arabe, un musulman turc, un musulman afghan etc...

C'est plutôt comme le prophète -que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui- a dit : Les croyants sont des frères.

 

Donc si nous sommes des frères, nous devons tous nous sentir concernés, nous devons être tristes lorsqu'un d'entre nous est triste, et non pas nous préoccuper uniquement de ce que nous buvons et mangeons.

 

Et même si des personnes ne sont pas convaincues par le fait que les viandes en provenance de Bulgarie sont illicites car le bétail est mis à mort et n'est pas égorgé, et que nous ne réussissions pas à les convaincre -car de toute manière il ne nous est pas possible de convaincre tout le monde, certains seront toujours dans la divergence, sauf ceux à qui Allah aura fait miséricorde, comme Il nous l'a indiqué dans le Noble Coran- donc même si nous ne parvenons pas à les convaincre que ces viandes importées de bulgarie ont le même statut que les animaux morts, alors ne savent-ils pas que ces bulgares égorgent nos frères ?!

 

Cette transgression et cette agression envers nos frères musulmans n'est-elle pas suffisante pour ne plus nous procurer cette viande bulgare même si elle était permise ? Cela devrait être une raison suffisante.

Ceci était un rappel, et le rappel profite aux croyants."

Fin de citation.

Pour écouter l'audio :http://www.zshare.net/audio/5417742611731125/

Commenter cet article