BRAQUAGE , 200 KILOS D'OR A MARSEILLE !

Publié le par cortex-info.over-blog.com

Les braqueurs qui ont dérobé jeudi à Marseille près de 200 kilos de bijoux et d'or d'une valeur estimée à 6,4 millions d'euros, étaient de vrais professionnels "remarquablement renseignés" qui ont pris soin d'effacer toutes leurs traces, explique-t-on samedi de source proche de l'enquête. Lire la suite l'article

Bruno Franchini, le grossiste en bijoux de 47 ans agressé à son domicile de Cassis dans la nuit de mercredi à jeudi, a d'abord été conduit dans les collines de La Ciotat (Bouches-du-Rhône), afin qu'il leur remette les codes secrets d'accès aux coffres de sa société. Son épouse et ses deux enfants mineurs, âgés de 9 et 12 ans, ont été également séquestrés.

Au total, les enquêteurs estiment samedi qu'entre dix et douze malfaiteurs ont participé à l'opération. Ils étaient équipés de fusils d'assaut et d'armes de poing, tous vêtus de noir et encagoulés, et portaient des gilets pare-balles. Mais c'est le mode opératoire qui retient le plus l'attention des policiers.

Les voleurs portaient en effet, précise-t-on de source policière, des gants en aluminium, afin d'éviter toute transpiration - qui aurait déposé de l'ADN. Ils ont aussi demandé à leurs victimes, enfants compris, de leur donner leurs vêtements, qu'ils ont aspergés d'eau de Javel afin de faire disparaître toute trace éventuelle. Ils ont ensuite nettoyé le domicile des victimes pour la même raison. Ils ont enfin pris soin de ne pas utiliser leurs téléphones portables personnels pour ne pas être repérés par les bornes-relais, préférant employer celui de leurs victimes.

De source proche de l'enquête, on évoque samedi "un vrai coup de professionnels, déterminés, calmes et très bien organisés, par des auteurs remarquablement renseignés".

Tour à tour, la trentaine d'employés de la société Franchini, qui venaient prendre leur travail jeudi matin avenue du Prado, dans les quartiers sud de Marseille, ont été soigneusement "saucissonnés" par les malfaiteurs. Les deux véhicules du couple, une Ford et une Mercedes, ont été retrouvés incendiés dans le département.

L'enquête a été confiée à la brigade de répression du banditisme de la Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Marseille. Les auditions des témoins et victimes se poursuivaient samedi dans la locaux de l'Evêché, le commissariat central de la ville.

Aucune interpellation n'a eu lieu pour l'instant.

La société Franchini, fondée en 1994, emploie 35 personnes. AP

 

Voila prés de 2 ans qu'on invite les musulmans à invéstir dans l'or car l'euros et le dollar sont voués à la faillite !

Nous avions aussi mentionné le fait que de nombreux braquage visant les bijoux et plus particuliérement l'or , se multiplieraient.

Il n'est pas trop tard ,prenez vos précaution inchaalah !

 

Commenter cet article